Autoconstruction en bois : c’est le moment de vous lancer !

Une maison en béton achetée sur plans, très peu pour vous. Vous voulez que votre maison vous ressemble et ait une vraie histoire. Pour cela, vous voulez la construire vous-même et vous avez choisi l’autoconstruction en bois. Mais ce projet de vie vous fait peur autant qu’il vous motive, et c’est normal. Pourtant, l’expérience de nos amis canadiens, chez qui l’autoconstruction en bois est courante, nous prouve que les maisons autoconstruites en bois sont agréables à vivre sur le long terme. L’investissement, en temps majoritairement, vaut donc le coup. Alors, si c’était le moment de vous lancer dans l’autoconstruction de votre maison en bois ?

auto-construction-bois

L’autoconstruction en bois, une véritable tendance

Si l’autoconstruction en bois est déjà courante dans certains pays comme le Canada ou les Etats-Unis, on observe depuis quelques années une tendance qui se dessine en Europe. Et si ce type d’autoconstruction attire de plus en plus, c’est qu’il offre de nombreux avantages.

Comparé à un chantier en autoconstruction classique, le choix du bois est beaucoup plus sécurisant. En effet, les modules sont préfabriqués en atelier et il s’agit ensuite pour les autoconstructeurs de les assembler. Le chantier est donc plus simple que pour une maison en béton et moins éprouvant que pour une maison en parpaing, pour ne citer que deux exemples.

Maison autoconstruite en bois : votre implication à la carte

En choisissant une maison en bois autoconstruite, vous vous impliquerez comme vous le souhaitez sur le chantier. Les plus aventureux réaliseront eux mêmes la mise hors d’eau et hors d’air de leur future maison tandis que d’autres se chargeront uniquement du second oeuvre, comme l’isolation par exemple.

Une maison autoconstruite en bois permet donc de faciliter la démarche du DIY (“Do it yourself”, soit “Fais-le toi-même”), tout en réalisant des économies : 30 à 50% selon le kit et le fournisseur choisi, par rapport à la construction d’une maison classique.

autoconstruction-bois

L’auto-construction en bois est-elle à la portée de tous ?

Bien sûr, construire soi-même sa maison en bois est un projet qui se mûrit. Car, si le chantier est plus aisé que pour les autres types de construction, il faudra tout de même mettre en oeuvre un certain nombre de compétences. Nous l’avons vu, le kit est préfabriqué en atelier par le constructeur choisi, mais l’assemblage reste une partie assez technique. Vous pourrez bien sûr être assisté par un professionnel pour le montage. Ou faire le choix de vous contenter de la notice de montage détaillée, si vous êtes déjà un(e) bricoleur(euse).

Une fois le kit assemblé, le chantier portera notamment sur la plomberie, l’électricité et l’aménagement intérieur. Là encore, vous pouvez faire le choix de ce que vous réalisez par vous-même et de ce que vous déléguez à des professionnels.

Si vous n’avez pas d’expérience particulière dans le domaine, nous ne pouvons que vous conseiller d’intervenir bénévolement sur un chantier participatif près de chez vous pour vous former sur les techniques que vous allez mettre en oeuvre vous-même sur le chantier de votre future maison.

Les normes à respecter pour l’autoconstruction

Le fait de construire vous-même votre maison ne vous dispense pas de respecter les normes en vigueur, bien au contraire. Renseignez-vous dès maintenant sur la norme RT2012 relative à la consommation énergétique des logements. Vous pouvez même aller plus loin en construisant une maison passive ou positive (BBC, Bepos, label E+C-, etc.).

Votre maison autoconstruite devra également être conforme au Plan Local d’Urbanisme (PLU), établit au niveau de la commune. Vous devrez respecter un certain nombre de règles (forme architecturale, matériaux, respect de l’environnement, etc.) pour obtenir votre permis de construire.

Maisons autoconstruites : difficiles à assurer

Le désavantage des maisons autoconstruites est qu’elles sont plus difficiles à assurer. Déjà, au moment du chantier, il sera nécessaire de contracter une assurance responsabilité civile pour vous-même mais aussi pour toute personne, hors professionnels, qui interviendra sur le chantier. Une fois la maison terminée, vous bénéficierez de la garantie décennale du constructeur si vous avez opté pour un kit.

Une maison en bois autoconstruire : un choix économique

Choisir de construire vous-même votre maison en bois vous permettra de réaliser de belles économies. Nous l’avons vu, vous pouvez économiser 30 à 50% sur votre budget global, selon le kit et le fournisseur choisi. Si vous vous passez de kit, ce sera encore moins cher, mais bien plus chronophage et également plus difficile à assurer, au moment du chantier et une fois la maison habitable.

Dans tous les cas, vous économiserez à tous les niveaux. Par exemple, pour une surface plancher de moins de 150m², pas besoin de faire appel à un architecte ou à une maître d’oeuvre. Le reste du budget dépendra surtout de la part d’interventions de professionnels sur le chantier. Pensez-donc bien à tout chiffrer au préalable, notamment au niveau des matériaux. En conservant une marge en cas de complications !

Autoconstruction : découvrez le concept Kadrobois

Vous envisagez donc l’autoconstruction en bois mais vous souhaitez être accompagnés par des professionnels ? C’est la mission de Kadrobois, une entreprise qui préfabrique des modules en bois dans la Loire puis les livre partout en France. Ce concept vous permet d’intervenir pour les deux étapes essentielles de l’autoconstruction de votre maison ou extension en bois : la configuration et le montage.

Kadrobois a créé un configurateur en ligne qui vous permet de créer votre projet sur-mesure, c’est-à-dire adapté à la fois à vos envies, à votre budget et aux normes en vigueur. Vous avez alors la main sur tout (dimensions, ouvertures, isolation, bardage, options, etc.) tout en bénéficiant des conseils avisés de professionnels. Vous recevez ensuite vos modules en bois, avec les explications détaillées pour un montage efficace. L’autoconstruction en bois facilitée, et en toute sécurité !

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: