L’installation d’un monte-escalier

Pour les personnes handicapées ou à mobilité réduite, l’équipement monte-escalier peut s’avérer dans bien des cas, indispensable. Le monte-escalier se décline sous différents modèles, lequel choisir ? Quels sont les conseils et combien faut-il compter pour une telle installation ? Suivez le guide …

monte-escalier

Un monte-escalier, pourquoi ?

Pour conserver au mieux de l’autonomie, le monte-escalier est l’équipement indispensable aux personnes à mobilité réduite et/ou handicapées.

Le monte-escalier offre le confort et le plaisir de conserver l’autonomie de déplacement et donc le maintien à domicile de nombreuses personnes, cette installation facilite les accès qui peuvent devenir difficiles, elle évite les chutes, elle favorise l’indépendance de la personne. Pour faire le bon choix d’un monte-escalier, il faut réfléchir aux besoins, pour l’instant présent et pour l’avenir en ce qui concerne certaines maladies, c’est pourquoi, il existe différents modèles de monte-escalier (vous pouvez d’écouvrir quelques exemples de la marque ETNA ici : https://ar2a.fr/produits/monte-escaliers/). Tous les monte-escaliers offrent une bonne sécurité et des dispositifs prévus en cas de problèmes, coupures d’électricité, si la personne se lève etc…

Les différents types de monte-escalier

Parmi les modèles proposés, le monte-escalier électrique qui reste le plus répandu et le plus utilisé. A l’aide de rails fixés le long des marches d’escalier, on instaure un siège élévateur qui pourra se déplacer en suivant les rails installés. Son implantation reste simple et n’endommage pas les installations existantes.

Pour son utilisation une télécommande est à disposition pour l’utilisateur. L’installation ne demande pas plus de deux jours. Ce monte-escalier fonctionne sur batterie, il se décline en deux modèles, droit et tournant….

Les plateformes monte-escalier s’adressent plus spécifiquement aux personnes qui sont en fauteuil roulant, ce type d’équipement s’adapte également à tous les escaliers le fonctionnement est également sur système de rails. Des barres de sécurité sont prévues, l’installation d’un tel équipement est également très rapide, pas plus de trois jours. Sinon on trouve aussi la plateforme élévatrice qui s’apparente à un mini-ascenseur. L’installation est un peu plus complexe, elle nécessite une fosse donc des travaux d’aménagement. Un peu différent, on trouve le diable monte-escalier électrique mobile qui nécessite par contre la présence d’une tierce personne.

La chaise élévatrice s’adapte elle aussi à tous les types d’escaliers, les rails cette fois-ci sont installés au plafond, elle existe pour personne en fauteuil roulant. Le fauteuil roulant monte-escalier est un fauteuil roulant électrique maniable et sécurisé, équipé de chenilles. Cet équipement peut gravir une pente jusqu’à 65 %. Le mini ascenseur est un monte-escalier un peu plus élaboré, il facilite tous les accès, les charges peuvent atteindre jusqu’à 250 kg, cependant, son installation demande de nombreux travaux.

Prix d’un monte escalier

Pour la question du prix d’un monte-escalier, la fourchette s’étend entre 2 000 et 15 000 euros. 2 000 euros pour une chaise élévatrice, monte-escalier électrique entre 3 000 et 10 000 euros, une plateforme monte-escalier entre 4 000 et 12 000 euros, plateforme élévatrice 10 000 euros, fauteuil roulant monte-escalier et mini ascenseur entre 10 000 à 15 000 euros…

N’hésitez pas à demander des devis auprès des professionnels sachant également que des aides financières sont disponibles selon certaines conditions pour ce type d’équipement. Taux de TVA à 5,5 %, crédit d’impôts, diverses subventions des caisses de retraite, des communes et de l’Agence Nationale de l’Habitat, il suffit de se renseigner. Le monte-escalier reste un équipement, qui peut, selon les circonstances de la vie s’avérer très pratique.

L’installation d’un monte-escalier
5 (100%) 1 vote

Leave a Reply 0 comments

Leave a Reply: